La construction de l’ennemi


La construction de l’ennemi

sous la direction de Reinhard Johler, Freddy Raphaël & Patrick Schmoll

La figure de l’ennemi prépare, accompagne et soutient l’effort de guerre. Des rhétoriques et des scénographies la construisent. Des savoirs à prétentions scientifiques ou religieuses la légitiment. Des médias la transmettent.

Les relations franco-allemandes depuis 150 ans permettent d’observer ce construit, son exacerbation passionnelle pendant et entre trois guerres successives, en même temps que son évaporation tout aussi remarquable après les années 1950 avec la construction européenne. Allemands et Français, ennemis héréditaires d’hier, sont devenus la colonne vertébrale de l’Europe. Ce retournement en une génération de représentations hostiles pourtant séculaires a définitivement sapé la crédibilité des discours qui depuis nous proposent des figures hostiles de remplacement : l’Union soviétique après 1945, le terrorisme islamiste depuis la chute du Mur de Berlin.

Contrastant avec les passions qu’elle suscite et avec l’impossibilité pour les adversaires de l’interroger sur le moment, l’inconsistance de la figure de l’ennemi telle qu’elle s’avère dans l’après-coup, sa versatilité au gré des discours qui la fabriquent et la scénarisent, révèlent qu’elle a une fonction. Les adversaires sont unis par leur désignation mutuelle comme ennemis, qui renforce par réciprocité leurs identités propres. Que deviendrait chacun s’il n’avait pas un ennemi sur qui compter pour se rassurer sur lui-même ? La société, l’individu peuvent-ils exister sans lui ?

Informations complémentaires

  • Date de publication : 15/01/2009
  • Format : 21*14,4 cm
  • ISBN : 978-2-35525-057-6
  • Discipline(s) : Sociologie
  • Nombre de pages : 324
  • Reliure : Broché

Télécharger la version numérique :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire